Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ON A REDECOUVERT LE PORTAIL DES PENITENTS BLANCS

Publié le

Avril 2022. C’est une jolie découverte que fait un maçon lorsqu’il décroûte la façade d’une maison donnant sur le lavoir : il révèle en effet le portail d’entrée de la chapelle des pénitents blancs, oublié depuis des lustres sous un enduis immémorial. Sur les voussoirs du cintre figurent deux cartouches portant respectivement les inscriptions IM et 1644. Couronnant la fenêtre du premier étage, on distingue en outre la trace d’un oculus ancien.

Le millésime 1644 renvoie à l’année d’achèvement de l’édifice en question. Cette année là en effet, et pour la énième fois, la communauté octroya à la confrérie les fonds nécessaires pour finir la construction de sa chapelle. Les pénitents purent enfin en prendre possession. Malheureusement elle s’effondra dans le courant de la décennie suivante et dut être à nouveau reconstruite.

Placée sous le vocable Notre-Dame de Miséricorde, elle fut saisie sous la Révolution comme tous les biens à caractère religieux et vendue aux enchères. Son nouveau propriétaire la divisa en quatre lots que l’on trouve aujourd’hui sous forme d’appartements aux numéros 25, 27, 29 et 31 du boulevard Paul-Cotte.

Se méprenant parfois sur son véritable emplacement, quelques Salernois situent obstinément la chapelle des pénitents blancs dans la maison voisine dont, par ailleurs, la singulière façade ne laisse pas d’intriguer. Peut-être la découverte du portail finira-t-elle par les persuader de leur erreur.

Hervé Siffre

Pour agrandir une photo : touche CTRL et actionnez la molette de la souris ou bien touche CTRL et cliquez sur le cliché qui s’ouvrira dans un nouvel onglet. 

ON A REDECOUVERT LE PORTAIL DES PENITENTS BLANCS
ON A REDECOUVERT LE PORTAIL DES PENITENTS BLANCS

Pensez à vous abonner pour être informé des nouvelles publications.

Commenter cet article